Temps de lecture estimé : < 1 minute

Bien écrite, joliment formulée, il n’en reste pas moins qu’elle traduit très clairement la crainte que vivent certains locataires quant à la capacité des gestionnaires à parvenir à les mettre en sécurité avant que la saison cyclonique 2018 débute… et c’est bien ce qui hante les nuits des habitants, de la population qui, quand elle aura retrouvé des conditions de vie acceptables s’offrira peut être le luxe de se pencher sur sa capacité de résilience ou sur la nécessité de contracter une assurance…

Cette lettre interpelle les bailleurs sociaux comme le Président de la République  quant aux promesses faites et qui ne se sont malheureusement pas toutes traduites par des faits.

Quelle que soit la strate de la société concernée et malgré la grande satisfaction que peuvent éprouver les pouvoirs publics dans les actions menées, le fait est que la base ne vibre pas en phase avec ces affirmations et que le vernis commence à craquer !

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.